Journées à Paris 1er semestre 2022

Malgré la situation sanitaire encore incertaine, nous choisissons de vous proposer ce programme de voyages, en espérant qu’ils pourront se réaliser dans les conditions prévues.

JEUDI 20 JANVIER PARIS

Fondation VUITTON « LA COLLECTION MOROZOV ICÔNES DE L’ART MODERNE »
Les groupes accompagnés n’étant pas acceptés, les billets d’entrée pour cette exposition ont été pris sous forme de billets individuels après inscription préalable.
Le voyage est COMPLET

MARDI 1er FEVRIER PARIS

11H45 ET 12H15 : MUSEE DES ARTS DECORATIFS « CARTIER ET LES ARTS DE L’ISLAM »

Aux sources de la modernité.
L’exposition montre les influences des artistes de l’Islam sur la production de bijoux et d’objets précieux de la Maison Cartier du début du XXe siècle à nos jours
Plus de 500 pièces retracent ainsi l’origine de cet intérêt pour les motifs orientaux

16 H LA COUPOLE (MONTPARNASSE)

Goûter conférence.
Cet établissement s’est ouvert en 1927 à l’emplacement d’un ancien entrepôt de bois
Les architectes Lebouc et Barillet conçoivent une vaste salle Art Déco dont les nombreux piliers sont décorés par 27 peintres de la bohème du quartier : Fernand Léger, Otton Friesz, Marie Vassilieff etc…
L’ouverture du restaurant attire tant d’invités que le stock de Champagne sera insuffisant ….

JEUDI 24 FEVRIER PARIS

11H et 11H30 : CITE DU PATRIMOINE ET DE L’ARCHITECTURE

La Cité du patrimoine rend hommage à Notre-Dame de Paris à travers une exposition présentant l’histoire de ce monument et de sa restaura-tion
Exceptionnellement la Cité accueille des oeuvres originales de la flèche, restaurées pour la plupart d’entre elles : l’aigle de Saint Jean l’Evangé-liste, l’ange de Saint Mathieu la tête de l’Apôtre Saint Thomas sous les traits de Viollet le Duc et surtout le coq de la flèche retrouvé miraculeuse-ment le lendemain de l’incendie dans les décombres et laissé délibérément en l’état.

14H30 et 16 H30 : BOURSE DU COMMERCE-PINAULT COLLECTION

Le bâtiment de la Bourse du Commerce témoigne de cinq siècles de prouesses architecturales et techniques. Les dernières en date réalisées par l’architecte japonais Tadao Ando créent les conditions d’un dialogue entre le passé et le présent
La Collection Pinault présente, dans ce lieu historique et magnifiquement réhabilité, un ensemble exceptionnel dédié à l’art des années 60 à nos jours.

DIMANCHE 6 MARS PARIS

2 spectacles vous sont proposés pour ce premier dimanche de Mars.

I - 14H30 OPERA BASTILLE : MOZART - DON GIOVANNI

Pour sa deuxième collaboration avec Da Ponte, Mozart devait marquer l’histoire de l’opéra avec ce Don Giovanni qui conquiert et soumet les femmes, avec la bestialité et la froideur du prédateur ferrant sa proie. Le pouvoir est au coeur du théâtre d’Ivo van Hove. Pour cet amoureux de Shakespeare, la scène est le lieu où doivent coexister des forces contra-dictoires, quitte à plonger le spectateur dans le doute en le privant de ses rassurantes certitudes. Le metteur en scène revisite le mythe du séducteur qui hante depuis des siècles la culture européenne et en fait un person-nage cruel, manipulateur et perturbateur de l’ordre social.
Musique : W.A.MOZART,
lIvret : Lorenzo Da PONTE,
Direction musicale : Bertrand de BILLY,
Mise en scène : Ivo VAN HOVE,
Chorégraphie : Isabelle HOROVITZ
3H 25 avec un entracte
Complet, liste d’attente ouverte

II - 16H THEATRE EDOUARD VII : « QUI EST M. SCHMITT »

M. et Mme Bélier dinent tranquillement dans leur appartement lorsque le téléphone sonne… Ils ne sont pas abonnés .. Un certain M. Schmitt demande à leur parler… Ils ne connaissent pas de M. Schmitt. Ils découvrent, ahuris, que leur appartement n’est plus le même Plus terrifiant encore leur porte d’entrée est verrouillée de l’extérieur !
Vous croyez le pire arrivé ? Le cauchemar ne fait que commencer !!
Une pièce de Sébastien THIERRY
Mise en scène de Jean-Louis BENOIT
Avec Valérie BONNETON , Stéphane de GROODT, Alain DOUTEY,
Chick ORTEGA et Stéphane DAGROU

JEUDI 24 MARS PARIS

10 H 45 et 11 H 45 : MUSÉE DE L’ORANGERIE
« AUX SOURCES DES NYMPHÉAS, LES IMPRESSIONNISTES ET LA DÉCORATION »

Cette exposition invite pour la première fois à explorer une autre histoire de l’impressionnisme avec des oeuvres de Marie Cassat, Cézanne, Degas, Monet, Manet, Berthe Morisot, Pissaro et Renoir.

Ces oeuvres venues du monde entier, pour certaines jamais présentées en France, montrent comment, à travers quelques 80 peintures éventails céramiques ou dessins, les impressionniste ont tracé un chemin nouveau, avec la conviction que, pour citer Renoir, l’art est fait avant tout pour égayer les murs.

15 H 15 et 15H 30 : LE VAL DE GRACE, UNE ÉGLISE, UN COUVENT, UN MUSÉE

C’est le plus bel ensemble monastique dessiné par Mansart pour la reine Anne d’Autriche. Quarante cinq ans de travaux et trois architectes.


Restaurés récemment, l’église et le couvent ont retrouvé leur splendeur d’antan. Le jardin du cloître a retrouvé ses buis taillés, les galeries accueillent les collections permanentes du musée du Service de Santé des Armées. Toute l’histoire de la médecine militaire y est retracée.

JEUDI 21 AVRIL PARIS

10 H 45 et 11 H 30 MUSEE D’ORSAY « GAUDI »

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antonio Gaudi organisée à Paris depuis 50 ans.

L’exposition reconstitue ce qui caractérise Gaudi : l’espace et la couleur. Elle mène le visiteur au gré de ses créations de palais, hôtels urbains, parcs, églises avec le projet hors du commun de la Sagrada Familia.

15h et 16h MUSEE DU LUXEMBOURG « PIONNIÈRES »

Artistes dans le Paris des Années Folles.
Cette exposition propose de mettre en avant le rôle de la femme dans le développement des grands mouvements artistiques de la modernité.
Ces pionnières nées à la fin du 19ème siècle ou au tout début du 20ème accèdent enfin aux grandes écoles d’art jusque là réservées aux hommes. Ces femmes nouvelles sont les premières à pouvoir être reconnues comme des artistes

JEUDI 19 MAI PARIS

10h45 « QUARTIER DE LA MOUZAÏA »


Au coeur du 19ème arrondissement, un ensemble unique de petites maisons ouvrières construites entre 1920 et 1930 constitue ce charmant quartier. Avec leurs jardinets privatifs « ces villas » possèdent un réel charme campagnard.

Déjeuner en commun

15 H 15 « BUTTES CHAUMONT ET BUTTE BERGEYRE »

Avec ses 23 hectares, situé au milieu du quartier jadis populaire de Bel-leville ce parc est l’un des plus imprévu de la capitale
Voulu par Napoléon III qui souhaitait offrir aux classes populaires une oasis de verdure.il fut aménagé en utilisant au maximum les dénivella-tions des anciennes carrières pour créer des effets pittoresques. Tout ce décor un peu théâtral rappelle la Suisse très à la mode à l’époque.

Non loin de là, cachée au regard des passants par la fondation Rothschild se niche la Butte Bergeyre : rues pavées, petit vignoble, jardin partagé, cet endroit a attiré et attire encore des habitants parfois célèbres
Joséphine Baker a été une des premières à s’intéresser à ce lieu plein de charme.

Des places sont encore disponibles pour cette journée, inscrivez vous !