Mécénat

Pour que Notre-Dame retrouve son lustre d’antan

Comme chacun, l’association des Amis des Musées de Bourges s’est émue de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.
De nombreux adhérents ont souhaité qu’une manifestation de soutien ait lieu, fut-elle modeste. Le Conseil d’administration de l’association a approuvé cette demande et voté une subvention de 2500 €. Ce mécénat exceptionnel a été présenté lors de deux conférences, notamment celle du 28 mai 2019. Il a pour effet indispensable de s’associer à cette recomposition de toutes les familles de pensées qui, en oubliant les gesticulations habituelles, ont d’abord pensé au rayonnement français. Les Amis des Musées de Bourges ne pouvaient pas ignorer cette alliance pour un chantier impressionnant et spectaculaire destiné à une rénovation attendue de tous.

Du côté de l’Égypte ancienne

Inutile applaudimètre pour en avoir la certitude : la star incontestée de la Nuit Européenne des musées de Bourges fut une momie.
Elle nous a quitté voici des milliers d’années, mais elle a laissé un bel héritage. La momie et son cercueil, découverts en 1885 par le marquis de Rochemonteix, administrateur adjoint des Domaines, lors de fouilles de la nécropole d’Akhmin, restent indissociables de l’ensemble funéraire du prêtre Djedhor et sont devenues le symbole de la collection égyptienne du Musée du Berry.
Un premier bilan radiologique réalisé en 1990 révèle qu’il s’agit d’un homme ayant franchi la cinquantaine, atteint d’arthrose cérébrale et de scoliose, et ayant bénéficié d’une momification de bonne qualité avec éviscération abdominale et extraction crânienne. Son passage au scanner de la clinique Guillaume de Varye en novembre 2018 a permis de reprendre l’étude en s’appuyant sur les résultats d’images en 3D. Pour cette dernière opération, l’intervention de restauratrices a été nécessaire et le projet de traitement de conservation-restauration des cartonnages de la momie de Djedhor, élaboré par Laure Cadot, restauratrice spécialiste dans le domaine des restes humains notamment égyptiens, est particulièrement riche.
L’association des Amis des Musées de Bourges sera à l’automne 2019 le mécène de cette opération puisqu’elle fiancera à hauteur de 7500 € environ avant de participer ultérieurement à la confection du coffrage qui protègera la momie.

Les Amis des Musées, en France et à Bourges

La fédération française des sociétés d’amis de musées, fondée en 1973, regroupe 290 associations. Chacune d’entre elles participe à la vie des musées avec comme objectif :

  • la recherche et la fidélisation de public
  • l’aide à la culture de ce public
  • l’aide à l’enrichissement des collections des musées

L’association des Amis des musées de Bourges, créée elle aussi dans les années 1970, riche de presque 300 membres poursuit les mêmes objectifs en organisant voyages, conférences, ateliers, cours d’histoire de l’art, autant d’activités qui permettent un mécénat régulier auprès des musées de la ville de Bourges. et contribuent à la diffusion de la connaissance de l’histoire de l’art .